Le monde déborde de “choses” déjà existantes.

 

Tous ces objets, issus de l’artisanat ou de l’industrie, nous donnent matière à penser, matière à créer, matière à innover. 

Matériaux bruts ou transformés, reliquats de prototypes, objets usuels ou non utilisés, obsolètes, récupérés ou tout simplement oubliés, tous sont synonymes de matière première prête à être assemblée pour s’ouvrir à une seconde vie. Pensé par le designer Goliath Dyèvre comme un protocole de création engagé, The Big Assembly propose une nouvelle expérience dans l’univers du design. 

 

Structuré comme une marketplace d’édition, The Big Assembly nous interroge sur la nature même de l’innovation par la transformation et l’utilité des matériaux dans notre quotidien. Connectées ensemble, ces matières, allant des plus anodines aux plus complexes, deviennent à leur tour des objets singuliers édités en pièces uniques fonctionnelles ou sculpturales. Certaines sont sublimées par l’assemblage, d’autres se voient dotées d’une  nouvelle fonction qui ne leur était pas destinée. 

 

Ici, l’acte de création réside dans le choix et le mode d’assemblage. Réunir avec créativité des modules de tout bord devient alors un geste manifeste de design inscrit dans une démarche de récupération positive. Les seules pièces dessinées ou ajoutées sont les dispositifs de connexion, pouvant être de toute nature dès lors qu’ils sont viables, rendant alors chaque objet unique.

 

En complément des collections permanentes sans cesse alimentées par de nouvelles créations conçues par le studio Goliath Dyèvre, The Big Assembly  invite des talents de tous horizons à réaliser des gestes de design par juxtaposition et lier des choses entre elles, dont les matériaux sources sont issus de leurs propres secteurs d’expression. Chaque projet proposé sur The Big Assembly est certifié, signé et assemblé par le créateur lui-même.

Attention : ces objets ont une histoire, ils sont pour la plupart fonctionnels mais sont à traiter avec précaution (comme tout objet devrait l’être) et peuvent présenter quelques fragilités. 

 

Avertissement :

Les matières ou objets récupérés peuvent avoir des défauts ou des marques d’usures., cela fait parti de leur histoire.